Alice Bailey et Djwhal Khul, le Maître Tibétain

philosophie esoterique   Le problème du mal et son origine. Philosophie

philosophieAccueil

loge blanche Le mal christ invocation Invocation invocation shamballa Le Christ mal cosmiqueLa Hiérarchie

Philosophie ésotérique. L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Intervention divine

intervention divine "Extériorisation de la Hiérarchie" Page 688 - Alice Ann Bailey - Djwhal Khul - Editions Lucis Trust

La Source de la Magie exteriorisation_de_la_hierarchie.pdf

forces problèmesDe plus, les membres de la Hiérarchie ne sont pas seulement sensibles à l'impression des deux autres centres planétaires (Shamballa et l'humanité), mais ils ont une conscience aiguë des forces du mal qui se battent furieusement contre l'extériorisation du travail spirituel. L'énergie engendrée par le mal cosmique est active par trois grands canaux :

1. A partir du centre du mal cosmique, sur le plan astral cosmique. Vous ne pouvez rien savoir de ce centre ; ses émanations et son aura magnétique peuvent seulement être comprises, reconnues ou interprétées par les Maîtres les plus anciens, ou par des initiés de rang encore plus élevé. A mesure que la puissance du plan astral (qui nous est si familier à tous) s'affaiblira et que le mirage et l'illusion seront anéantis par une humanité se spiritualisant rapidement, le pouvoir du mal cosmique s'affaiblira de façon correspondante, et les forces du mal ne parviendront plus à atteindre la planète, aussi facilement de nos jours.

Jusqu'ici, cela a été la tâche de Shamballa, agissant par l'intermédiaire de la Hiérarchie, de protéger l'humanité de "l'intention de détruire" des forces du mal cosmique ; mais dans le cycle prochain et en raison du triomphe des Forces de Lumière dans la guerre mondiale, la puissance de Shamballa pourra être combinée avec les "Agents de Lumière qui protègent".

2. A partir de la loge noire qui est l'extériorisation sur terre du centre du mal cosmique. De même que la Loge Blanche est la représentante ou correspondance du centre cosmique de lumière sur Sirius (la vraie Grande Loge Blanche), de même la loge noire est la représentante du mal cosmique ancien. La loge noire est aussi beaucoup plus avancéedans l'extériorisation que ne l'est la Loge Blanche, car le matérialisme et la [13@689] matière sont, pour la loge noire, la ligne de moindre résistance. Elle est donc beaucoup plus fermement ancrée sur le plan physique que ne l'est la Hiérarchie.

Maitre Khul DjwhalIl faut à la Loge Blanche un bien plus grand effort pour "se revêtir de matière, travailler, et circuler sur les niveaux matériels", qu'à la loge noire. Etant donné cependant le développement spirituel de l'humanité, et la ferme – bien que lente – orientation des hommes vers la Hiérarchie spirituelle, le temps est venu où la Hiérarchie peut se matérialiser, et rencontrer l'ennemi du bien sur son propre terrain. La Hiérarchie ne sera plus handicapée par la nécessité de travailler dans la substance, alors que les forces du mal travaillent à la fois dans la substance et dans la matière. Lorsque la réapparition du Christ et de la Hiérarchie sera un fait accompli, les forces du mal feront face à une défaite certaine. La raison en est que les tendances de la pensée et de la vie des hommes sont résolument tournées vers les valeurs spirituelles subjectives, même si ces valeurs sont exprimées en termes de bien-être matériel dans le présent, et de meilleures conditions de vie pour tous, avec la paix et la sécurité pour tous, également. La loge noire, ou centre planétaire du mal, travaille presque entièrement sur le plan astral ; elle est directement impressionnée et guidée dans le détail, à partir du plan astral cosmique.

3. A partir des forces négatives ou purement matérielles de la planète, qui ne sont pas forcément bonnes ou mauvaises, mais qui ont été utilisées instinctivement, et souvent inconsciemment par l'humanité à des fins purement matérielles ; elles sont donc antispirituelles et sujettes à l'influence du désir humain – désir orienté vers l'égoïsme et donc vers la séparativité. Cette forme du mal est aujourd'hui combattue par le Nouveau groupe des serviteurs du monde. Vous connaissez cette bataille car tout homme qui pense est directement impliqué.

J'ai parlé du mal présent sur la planète en termes très simples ; il en existe des phases que je n'ai pas mentionnées ; l'entremêlement et l'interpénétration des degrés du mal sont bien plus nombreux et compliqués que vous ne pouvez le supposer.

Pour résumer, je voudrais dire que l'actuelle réorientation de la Hiérarchie, par rapport à Shamballa et à l'humanité, introduit un cycle [13@690] de défaite complète pour le mal cosmique sur notre planète, ne laissant qu'une loge noire isolée et affaiblie, destinée à une mort lente. Ceci permet la purification du désir humain dans une si large mesure que "la matière sera rachetée par la volonté de sacrifice de Ceux qui savent, par la volonté-de-bien de Ceux qui sont, et par la bonne volonté des fils des hommes qui se sont tournés vers la lumière, et qui, à leur tour, reflètent cette lumière."

Comme tous les disciples le savent, l'un des problèmes qu'ils doivent affronter constamment est leur extrême sensibilité aux courants de pensée de ceux avec qui ils sont en contact direct. Plus le disciple est avancé, plus le problème est important. La théorie selon laquelle, si l'on vit et travaille sur un niveau de conscience élevé, on est inaccessible à ce qui émane du niveau inférieur, ne tient pas en pratique. La loi occulte proclame que le plus grand peut toujours inclure le plus petit ; ainsi si cette loi s'applique au Logos planétaire (somme de toutes les formes moins importantes au sein de son univers manifesté), elle s'applique de même à tous les êtres humains. Le disciple peut donc toujours inclure ce qui émane de ceux qui sont en dessous de lui sur l'échelle de l'évolution. Plus un disciple est sous l'influence de la loi d'Amour, plus facilement il se met au diapason, absorbe les pensées et enregistre les désirs de ceux qui l'entourent, en particulier de ceux qui sont liés à lui par l'affection et une relation karmique. A mesure que les disciples avancent d'initiation en initiation, l'aspect volonté fortifie l'intellect et dirige l'expression de l'énergie d'amour, de sorte que le problème s'amoindrit, car l'initié apprend certaines règles de protection qui ne sont pas mises à la disposition du néophyte. Ce dernier doit tout d'abord apprendre à s'identifier aux autres, comme base d'une identification plus élevée, qui conditionne les initiés de haut degré dans l'échelle de l'existence.

La préparation des membres des ashrams se trouvant dans la Hiérarchie, et qui doivent sortir de leur retraite et vivre parmi les hommes, dans les relations ordinaires de la vie quotidienne, a nécessité beaucoup de discussions et institué un rigoureux système d'entraînement au sein des ashrams. Je ne peux pas entrer dans la nature de celui-ci, [13@691] car il diffère pour les disciples des divers rayons, et ce thème est trop vaste actuellement vu notre dessein. Le problème a consisté à sauvegarder le rapport de sensibilité et de sympathie, à poser les bases d'une identification inclusive plus élevée et, cependant, en même temps, à conserver un détachement spirituel qui permettra au disciple d'accomplir le travail nécessaire sans être gêné ou entravé par la détresse, l'angoisse ou l'activité de pensée émanant du mental et des désirs de ceux avec qui il travaille.

Ce détachement nécessaire ne peut pas reposer sur l'instinct inné de conservation, même s'il estalice ann bailey  transposé dans le domaine de l'âme. Il doit être motivé par une absorption occulte dans la tâche, et mis en oeuvre par la volonté qui maintient ouvert le canal de contact entre le disciple et l'ashram ainsi qu'entre le disciple et sa sphère d'activité ; ce canal doit être tenu entièrement libre de toute identification inférieure. Cela pourrait être défini comme la méthode qui élimine toutes les tendances à enregistrer quoi que ce soit, sauf une sage perception du point de l'évolution de ceux qui sont en contact avec le disciple, une saine appréciation du problème posé à leur sujet ; et une méthode de direction de la nécessaire énergie d'amour, telle que le courant d'amour projeté, non seulement aide celui qui reçoit, mais protège le disciple de tout contact indu ; ainsi, cela ne suscitera, chez la personne ou le groupe à aider, aucune expression réciproque de personnalité ; au contraire, cela élèvera toute la qualité de la vie de la personnalité, ou de la vie de groupe, jusqu'à la voie de purification vers des niveaux de conscience supérieurs.

Une grande partie du travail à exécuter par les disciples qui viennent des ashrams, et continueront ainsi à venir, est actuellement un travail de purification, qui ne fera que s'accroître pendant le reste du siècle. Sur le sentier de probation, on enseigne à l'aspirant à se purifier lui-même ainsi que ses trois véhicules de contact ; lorsqu'il sera accepté dans un ashram, la purification nécessaire aura été accomplie dans une large mesure. A partir de ce moment, le disciple ne doit pas mettre l'accent sur la purification de sa propre nature, car cela le ferait se centrer trop étroitement et intimement sur lui-même, et tendrait à une stimulation excessive des véhicules de la personnalité.

Mais les leçons apprises sur le [13@692] sentier de probation serviront simplement pour lui de base à la science de purification. Cela sera pleinement exprimé par les disciples qui seront responsables de la préparation du monde pour la réapparition du Christ. Ce processus de purification comporte les stades suivants :

1. Le stade où la région souillée, le mal caché, où les facteurs malsains sont reconnus, et où le disciple prend dûment contact avec eux afin d'estimer l'étendue des mesures de purification nécessaires. Ceci est un point de danger pour le disciple.

2. Le processus de découverte des régions magnétiques, magnétisées dans les siècles passés, ou même dans les âges passés, par les membres de la Hiérarchie. Ceci, dans le but de rendre disponible la transmission des énergies qui y sont emmagasinées. Dans le cycle qui est maintenant tout proche, ces centres magnétiques seront largement utilisés par les disciples mondiaux responsables du travail de purification.

3. Le stade où le disciple détourne son attention de la source de difficultés et se concentre sur certains usages mantriques et certaines formules hiérarchiques, libérant ainsi les énergies nécessaires pour détruire les germes du mal, latent ou actif, éliminant ainsi certaines tendances matérialistes, et renforçant l'âme de tout ce qui doit être purifié, et la vie qui se trouve dans toutes les formes. Il est sage de se rappeler que, par exemple, lorsque le Maître travaille sur ses disciples et qu'il renforce la vie qui est en eux, et fait passer leur âme de l'état latent à l'activité, toutes les formes et tous les atomes composant leurs divers corps sont également aidés et deviennent dynamiques.

C'est cette méthode fondamentale qui guidera les disciples et les initiés dans le prochain travail de purification mondiale.

4. Le stade où les énergies purifiantes sont retirées ; ceci doit être suivi d'une période de stabilisation de la forme purifiée, et d'introduction de la vie et de l'âme qu'elle contient dans un cycle nouveau de croissance spirituelle. [13@693]

J'ai exprimé tout ceci de manière telle qu'il est évident que le travail à exécuter ne doit pas se limiter à l'humanité mais inclure aussi les formes de vie des autres règnes de la nature.

 

magie noireL'étude de cette Science de la Purification appliquée retient également l'attention de tous les ashrams ; les disciples de l'ashram de premier rayon, de l'ashram de deuxième rayon et de l'ashram de septième rayon, sont particulièrement actifs dans cette direction, car la destruction du mal est le travail du premier rayon. En détruisant les effets du mal, la pureté est obtenue ; entretenir le bien devient alors possible, et c'est le travail du second rayon, celui des Constructeurs. La mise en contact de l'énergie spirituelle avec la substance, et en conséquence avec la matière, est le travail unique du septième rayon, car il est maintenant en manifestation. Les rayons qui sont actifs et en manifestation actuellement, et dans ce cycle, sont là en conformité avec le Plan, et pour préparer l'extériorisation de la Hiérarchie et la réapparition du Christ. Ces rayons sont particulièrement impliqués ; donc les initiés et les disciples appartenant aux ashrams des Maîtres sont aussi particulièrement impliqués.


Pour la technique utilisée par la loge noire pour prendre possession (Obsession) d'un disciple, voir: Obsession divine. La fraternité noire et l'obsession. Les frères des ténèbres


           

Tor

Le problème de Dieux imparfaits. Divine intervention

la loge"Traité sur le feu cosmique" -Alice Bailey - Djwal Khul - Editions Lucis Trust

forces noires

philosophie b. La Source de la Magie Noire

En abordant ce sujet, nous empiétons sur le royaume du mystère et le domaine de l'inexplicable. On peut néanmoins énoncer ici quelques affirmations qui, si on les médite, peuvent jeter un peu de lumière sur cette obscure question.

Premièrement. Il faut se souvenir que toute la question du mal planétaire (et les étudiants doivent distinguer soigneusement le mal planétaire du mal cosmique) gît cachée dans les cycles individuels de vie et dans l'histoire du Grand Être qui est le Logos Planétaire de la Terre. En conséquence, avant que l'homme n'ait pris certaines initiations et n'ait acquis une certaine mesure de conscience planétaire, il est inutile qu'il spécule sur ces faitspassés.

H.P.B. a fait allusion, dans la Doctrine Secrète 287, à la question des "Dieux imparfaits" et la clé du mal planétaire se trouve dans ces mots.

fraternité noireDeuxièmement. On pourrait dire brièvement qu'en ce qui concerne l'humanité, les termes mal planétaire et mal cosmique pourraient être interprétés de la façon suivante :

Le mal planétaire vient de certaines relations existant entre notre Logos planétaire et un autre Logos planétaire. Quand l'état d'opposition polaire sera résorbé, le mal planétaire cessera ; cet ajustement s'effectuera par la méditation (au sens occulte) d'un troisième Logos planétaire. Ces trois Logoï formeront un jour un triangle équilatéral et le mal planétaire cessera. Une libre circulation s'ensuivra ; l'obscuration planétaire deviendra possible et les "Dieux imparfaits" auront atteint une perfection relative. Le karma du manvantara, ou cycle secondaire, sera réglé et on se sera débarrassé [3@990] d'une certaine quantité de mal planétaire karmique. Tout ce qui précède doit être interprété dans son sens ésotérique et non exotérique.

Le mal cosmique, du point de vue de notre planète, réside dans la relation entre cette Unité intelligente spirituelle, le "Rishi de la Constellation Supérieure" comme on L'appelle (qui est la Vie informant l'une des sept étoiles de la Grande Ourse, ainsi que notre prototype planétaire), et l'une des forces des Pléiades 288.

287 Doctrine Secrète, III, 62 ; Section 6, p. 67.

Les étudiants doivent se rappeler ici que les "sept soeurs" sont appelées les "sept épouses" des Rishis par les occultistes et que les forces doubles (résultant de cette relation) convergent et agissent par l'intermédiaire de celui des Logoï planétaires qui est le Logos d'une planète particulière et le "reflet" d'un Rishi spécifique. Dans cette relation qui, actuellement, n'est pas parfaitement mise au point, se cache le mystère du mal cosmique ressenti dans tel ou tel schéma planétaire.

Répétons-le, quand le triangle céleste sera dûment équilibré et que la force circulera librement dans :

a. L'une des étoiles de la Grande Ourse,
b. La Pléiade en question,
c. Le schéma planétaire en cause,

le mal cosmique sera annulé et une perfection relative atteinte. Ceci marquera l'obtention de la perfection primaire et la consommation du grand cycle.

Le mal cyclique, ou mal tertiaire, se cache dans la relation entre les globes d'un schéma particulier, deux d'entre eux étant toujours en opposition jusqu'à ce qu'ils soient équilibrés par la force émanant d'un troisième. Les étudiants ne comprendront la signification de cet enseignement que lorsqu'ils étudieront les paires d'opposés dans leurs propres cycles et le travail équilibrant de l'Ego.

Un quatrième genre de mal résultant des conditions indiquées [3@991] cidessus trouve sa principale expression dans les chagrins et douleurs du règne humain, le quatrième, et recevra sa solution de deux manières :

par l'équilibre des forces des trois règnes (le règne spirituel ou cinquième règne, le règne humain, le règne animal), et deuxièmement, par le refus du pouvoir d'attraction des trois règnes inférieurs (les règnes minéral, végétal et animal qui forment ainsi une unité), par le règne spirituel civilisant le règne humain ou quatrième.

Dans tous les cas, des triangles de force sont constitués qui, lorsqu'ils sont équilibrés, atteignent le but désiré.

On dit que la Magie Noire a fait son apparition sur la planète pendant la quatrième race-racine 289. Il faut se souvenir ici que, strictement, ceci signifie : en rapport avec le quatrième règne et l'emploi conscient de cette magie par des hommes incorrectement développés.

Les forces du mal planétaire et cosmique ont existé depuis le début de la manifestation, étant latentes dans le karma du Logos planétaire, mais les êtres humains commencèrent à travailler consciemment avec ces forces et à les utiliser à des fins spécifiquement égoïstes pendant cette ronde et au cours de la quatrième race-racine.

 

 

http://www.alicebailey.ovh/initiation/   |   http://www.alicebailey.ovh/wesak/   |   http://www.alicebailey.ovh/imperfections/